Hologramme & réalité virtuelle dans l’affichage publicitaire

Home // Hologrammes // Hologramme & réalité virtuelle dans l’affichage publicitaire
Hologramme & réalité virtuelle dans l’affichage publicitaire

Hologramme et réalité virtuelle : comment pourraient-ils révolutionner l’affichage publicitaire ?

Face au désintérêt massif de la publicité classique, les professionnels de la pub ne manquent pas d’idée pour séduire les consommateurs et renouer avec eux. En seulement quelques années, l’affichage publicitaire a complètement changé. Le support papier a été peu à peu abandonné au profit des supports digitaux. Par voie de conséquence, les entreprises et leurs services de communication ont multiplié les opportunités techniques de se démarquer les uns des autres afin de marquer les esprits d’une clientèle de plus en plus difficile à convaincre. Au risque d’emprunter les codes cinématographiques de la science-fiction. Et si les récits dystopiques dans le cinéma actuel avaient prévu la révolution de l’affichage publicitaire ? Vue d’ensemble sur les technologies en cours et à venir, l’interactivité avec la clientèle, l’importance de l’expérience client avant de se réjouir de la source d’inspiration qu’est le genre cinématographique de la science-fiction.

Les technologies à venir et en cours

Se retrouver à deux endroits en même temps au moyen de l’hologramme ou de la possibilité d’être télétransporté, sont au moins deux technologies que nous avons vues au moins une fois dans les films de science-fiction. En effet, dans l’industrie du cinéma, nombreux sont les effets spéciaux qui ont permis de nourrir l’imaginaire des passionnés. Mais également de s’ériger en pionnier de nouvelles possibilités technologiques.

Réalité augmentée et réalité virtuelle

Les innovations en matière d’affichage publicitaire se rapportent essentiellement sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Le développement de l’Oculus Rift en 2012 a considérablement ouvert la voie dans le champ des possibles. Les casques HTC ont ainsi eu le plaisir de découvrir les joies d’un décor virtuel se référant image par image à la réalité. La lunette intelligente, dont Google Glass, a également participé à l’insertion d’informations dans le champ de vision de l’individu. Plus récemment, l’application « Proof of Concept TweetReality » a permis d’avoir la main sur son fil d’actualité Twitter au moyen de la réalité augmentée.

Le procédé holographique comme transmission de l’être humain

La publicité holographique a vu le jour grâce à l’entreprise Interactive Studio afin d’animer aux plus proches des actions humaines une vitrine. Cela n’est pas sans nous démontrer que l’hologramme 3D s’immisce peu à peu dans la vie courante des individus. C’est surtout effectif dans le monde de l’événementiel avec des spectacles redonnant vie à des artistes décédés, à l’instar de Tupac, Claude François, Elvis Presley ou encore Dalida.

Récemment, l’hologramme fut utilisé dans le cadre d’une communication présidentielle mettant en scène un candidat dans deux villes différentes. Ces nouveaux procédés inspirent grandement les professionnels de la publicité.

L’interactivité avec les clients

L’esthétisme du film de science-fiction est également pertinent dans sa façon de développer l’imaginaire dans l’affichage de la publicité dite classique. Elle permet de le développer, mais également de nourrir la créativité des publicitaires. Nombreuses sont les solutions qui pourraient être en mesure de s’appliquer à notre réalité.

Dynamisme de la vitrine commerciale

La vitrine est une rencontre entre la marque et son client et elle n’a pas sans avoir été le laboratoire de bien des tentatives. Elles sont en mesure d’être le lieu de plusieurs animations publicitaires en s’adaptant à celui qui la croise. Une technologie désormais possible grâce notamment à la technologie de la reconnaissance faciale.

Dernièrement, c’est la marque Zara qui a installé la réalité augmentée au sein de ses vitrines afin que le client puisse voir au moyen de son smartphone l’animation publicitaire de la vitrine. En effet, les égéries de la marque animent la vitrine en vue de donner un aperçu dynamique des références à vendre. L’expérience dynamique de la vitrine nous montre que les entreprises sont en mesure d’interagir avec leurs clients.

Dépassement du cadre

L’affichage publicitaire sur une façade a commencé à s’immiscer dans la vie quotidienne des individus, en dépit que nous ayons vu ce procédé dans les films de science-fiction. En effet, la publicité qui dépasse du cadre est une communication que nous avons déjà vue dans le film de Robert Zemekis, « Retour vers le futur 2 ». Souvenez-vous, quand le requin surgit de l’affiche de cinéma ou encore l’hologramme d’un visage humain dans « Ghost in the Shell ».

La mise en scène de l’être humain

Par ailleurs, il faut savoir que le genre cinématographique de la science-fiction n’est pas essentiellement axé sur les progrès innovants et les nouvelles technologies. L’homme a aussi son rôle à jouer. La science-fiction interroge également le rapport de l’homme avec son environnement technologique. En d’autres termes, la science-fiction nous permet d’avoir un aperçu en avant-première des conséquences de l’innovation technologique.

Dans une campagne d’affichage publicitaire, au moyen de la réalité virtuelle ou de l’hologramme, l’être humain doit se trouver au cœur même du projet de manière à ce que son expérience puisse être le vecteur d’une franche réussite commerciale.

L’immersion à titre d’expérience

Le facteur humain en sa qualité d’expérience se trouve donc au cœur des attentes des professionnels de la publicité. D’ores et déjà, il n’est pas question de s’accommoder des informations sans une réelle dimension humaine. Par voie de conséquence, il convient d’offrir à sa clientèle un usage événementiel adapté à ses attentes. De ce fait, l’affichage publicitaire intègre dans sa démarche de plus en plus de nouveaux procédés, dont la reconnaissance faciale ou encore la digitalisation des objets. Une révolution technologique qui deviendra possible avec notamment l’avènement de la 5G.

Gestion du flux à la caisse

Les professionnels du marketing et de la publicité tendent davantage vers un travail sur l’ambiance des lieux de vente. L’objectif est de reconnaître les attentes du client afin de lui proposer une expérience individualisée. Ce travail d’individualisation est désormais possible grâce notamment à des technologies comme celles de la reconnaissance faciale et la carte de fidélité. Néanmoins, dans la plupart des cas, nous avons plutôt à faire à de la collecte d’informations qu’à la construction d’un fichier client.

Par ailleurs, nous tendons à favoriser le cheminement du client depuis son entrée dans le point de vente jusqu’à sa sortie. De plus pour réduire le temps dans les fils d’attente, aussi bien à la caisse qu’à l’accueil, les entreprises embauchent des assistants de manière à accompagner les clients dans leur choix.

Priorité à l’expérience client

Les experts en communication et ceux de l’événementiel ont tendance à privilégier désormais l’expérience client. Intégrant le consommateur dans les campagnes de pub, l’expérience s’est imposée comme une méthode valorisant les attentes du client en tant que personne. En effet, des informations lui sont envoyées afin qu’il puisse les transmettre à son tour. Par conséquent, le client se retrouve considéré à sa juste valeur. En effet, certains managers n’hésitent pas à travailler en étroite collaboration avec les clients pour annoncer les nouveaux axes stratégiques de l’entreprise, en recourant notamment aux différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, etc.).

Afin de pouvoir expérimenter l’ensemble des approches commerciales et marketing auprès d’un parterre de clients, les grandes marques optent à présent pour le concept-store. Il est un lieu qui est devenu un point de rencontre expérimental entre le client et son expérience.

Le recours à la science-fiction cinématographique actuelle et passée

Indépendamment du fait de mettre au jour un nouvel univers unique et typique, la science-fiction est en mesure également de développer l’imaginaire individuel et collectif. Elle tisse des liens étroits et acclimate le consommateur avec les différentes nouvelles technologies comme l’a été l’hologramme ou la réalité virtuelle. Sans compter que la science-fiction peut également confronter les individus avec les futures interrogations morales et éthiques au sein de notre société. Par exemple, si une technologie ne se montre pas trop intrusive dans la vie des individus ou encore si son caractère ludique est recommandable pour les plus jeunes. La science-fiction cinématographique a permis donc aux professionnels des affichages publicitaires de se renouveler dans leur approche technique, particulièrement au moyen de la digitalisation.

Les affichages dynamiques peuvent donc poursuivre leur développement en gagnant de plus en plus d’informations sur des clients potentiels, et ce, sans pour autant négliger leur objectif principal : informer les prospects. Par voie de conséquence, l’affichage dynamique doit reposer sur la création d’un univers, à l’instar du travail créatif et esthétique d’un réalisateur d’un film de science-fiction.

Cependant, les affichages dynamiques ont un brillant avenir devant eux s’il respecte trois composantes. La première est d’insérer l’affichage dynamique dans une stratégie cohérente et compétitive. La deuxième est d’incarner idéalement l’image et la politique d’entreprise de la marque. Et la troisième et dernière composante n’est autre que le renouvellement.

Le potentiel d’évolution est encore immense avant d’obtenir les résultats d’un film de science-fiction. Et comme le genre se renouvelle comme il est coutume de penser que l’on s’inspire des génies, l’on est en droit de considérer que l’affichage publicitaire trouvera de nouvelles ressources dans l’hologramme et la réalité virtuelle de demain.

CONTACTEZ-NOUS
Merci. Nous vous contacterons dès que possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

error: Contenu Protégé !